En bonne santé

nouvelles sur la COVID-19 d' après Consumer Health Digest
( d'après la lettre d'information de Consumer Health Digest. Traduction : Andrea Gaddini )

Lancement d' une page sceptique de ressources sur la COVID-19 (Consumer Health Digest #20-12 - 29 mars 2020)
Le Center for Inquiry (CFI) a lancé son Coronavirus Resource Center pour contrer la désinformation sur la COVID-19. Les informations comprennent des liens vers : (a) les publications récentes pertinentes du CFI , (b) d' autres articles exposant des allégations fausses et trompeuses , et (c) recommandent les sources d' informations pour les consommateurs. Vu que le professeur William M. London va organiser les contenus sur le coronavirus pour le centre de ressources , Consumer Health Digest se concentrera sur d' autres questions.

Des patients atteints de lupus et d' arthrite font face à une pénurie de médicaments pour la COVID-19 (Consumer Health Digest #20-11 - 22 mars 2020)
Les patients atteints de lupus et d' arthrite ont du mal à obtenir toutes leurs ordonnances de chloroquine (Aralen) ou de la variante plus sûre et plus largement utilisée d' hydroxychloroquine ( Plaquenil ) en raison de la demande croissante de médicaments pour traiter les patients atteints de coronavirus [Zoellner D. Coronavirus: Lupus sufferers facing drug shortage after spike in prescriptions for potential Covid-19 treatments. Independent. March 21, 2020]. L' usage de ces médicaments dans le traitement de la maladie de coronavirus est basée sur des preuves cliniques favorables , mais qui ne sont que préliminaires. [Irfan U. What you need to know about hydroxychloroquine, Trump's new favorite treatment for Covid-19. Vox. March 20, 2020]. D' après la Societé americaine des pharmaciens des services de santé ( American Society of Health-System Pharmacists ): (a) la chloroquine , qui n' est produite que par un seul fabricant aux États-Unis , est en pénurie depuis le 9 mars , et (b) quatre des huit fournisseurs américains d' hydroxychloroquine ont également des pénuries [Dunn A. Elon Musk and Trump are touting a 1940s malaria pill as a potential coronavirus treatment. But supplies are already running short as prescriptions spike. Business Insider. March 20, 2020]. La Lupus Association of America , la Arthritis Foundation , et 94 autres organisations nationales de patients ont envoyé une lettre aux dirigeants du Congrès appelant à une réponse à la pandémie de COVID-19 qui comprenne la garantie que les personnes atteintes de lupus et de polyarthrite rhumatoïde conservent l' accès à l'hydroxychloroquine.

Où signaler les produits frauduleux pour la COVID-19 (Consumer Health Digest #20-13 - 5 avril 2020)
Pour faire face au flot des produits qui déclarent faussement de prévenir ou guérir le coronavirus , la FDA a mis en place une boîte mail spéciale : fda-covid-19-fraudulent-products@fda.hhs.gov.

Le promoteur du javel-panacée écrivit à Trump avant sa gaffe sur la javel (Consumer Health Digest #20-16 - 24 aprile 2020)
Mark Grennon , le soi-disant « archevêque » de l' Église Genesis II de la santé et de la guérison ( Genesis II Church of Health and Healing ) , le plus grand producteur et distributeur d' agent de blanchiment au dioxyde de chlore comme « remède miracle » a annoncé qu' il avait écrit au président Trump la semaine dernière pour l' informer que l' agent de blanchiment " Miracle Mineral Solution " ( MMS ) est " une merveilleuse cure de désintoxication qui peut tuer 99% des agents pathogènes du corps " et " peut débarrasser le corps de la Covid-19 ". Quelques jours plus tard , Trump a suggéré lors d' une conférence de presse la possibilité d' utiliser un désinfectant comme traitement pour la COVID-19. Grennon a également déclaré que trente de ses supporteur avaient également écrit à Trump. Le Guardian a contacté la Maison Blanche pour demander si la lettre de Gannon avait influencé les commentaires de Trump , mais n' avait pas encore reçu de réponse [Pilkington E. Revealed: leader of group peddling bleach as a coronavirus 'cure' wrote to Trump this week. The Guardian. April 24, 2020]. Pendant ce temps , les principaux fabricants de produits de nettoyage ont répondu aux conseils de Trump en avertissant les gens de ne pas boire ou d' essayer de s' injecter des désinfectants [Bienkov A. Bleach manufacturers have warned people not to inject themselves with disinfectant after Trump falsely suggested it might cure the coronavirus. Business Insider. April 25, 2020]. Pendant ce temps , un tribunal fédéral a ordonné à « l' Église » et à quatre personnes de cesser de distribuer du MMS en tant que traitement pour la COVID-19 [Coronavirus (COVID-19) update: federal judge enters temporary injunction against Genesis II Church of Health and Healing, preventing sale of chlorine dioxide products equivalent to industrial bleach to treat COVID-19. FDA news release. April 17, 2020].

Augmentation des recherches sur Google de médicaments pour la COVID-19 non prouvés (Consumer Health Digest #20-17 - 3 mai 2020)
Des chercheurs ont constaté une augmentation importante des recherches sur Google impliquant les termes acheter , commander , Amazon , eBay ou Walmart ( ces derniers sont les trois principales sociétés de commerce électronique ) en combinaison avec chloroquine ou hydroxychloroquine , probablement en raison de leur promotion en tant que thérapies pour la COVID-19 par Donald Trump et Elon Musk. [Liu M. and others. Internet searches for unproven COVID-19 therapies in the United States. JAMA Internal Medicine. April 29, 2020]. Les chercheurs soutiennent que :
dans un période de crise de santé publique , des thérapies qui ne sont pas soutenues par des preuves adéquates - comme celles qui conduisent à l' approbation de la Food and Drug Administration des États-Unis - ne devraient pas être promues par des personnalités publiques. Ce soutien peut entraîner une utilisation non surveillée des produits avec des conséquences dangereuses pour les personnes qui les prennent , e l' accaparement de ces médicaments peut provoquer des pénuries pour ceux qui en ont besoin pour des raisons de santé légitimes.

Mis au jour le charlatanisme historique et moderne (Consumer Health Digest #20-17 - 3 mai 2020)
Le Dr Lydia Kang , auteur de : "Quackery: A Brief History of the Worst Ways to Cure Everything ( " Charlatanisme : une brève histoire des pires façons de tout guérir " ) , et le Dr Stephen Barrett ont été présentés dans un segment de 7 minutes du CBS Sunday Morning qui comparait le charlatanisme des années 1800 avec le scandaleux charlatanisme sur la COVID-19 [Tales from the annals of medical quackery. CBS Sunday Morning. April 26, 2020].

Des conseils ont été fournis pour s' opposer aux affirmations conspirationnistes (Consumer Health Digest #20-19 - 17 mai 2020)
Quatre chercheurs qui étudient les théories du complot ont identifié sept traits de la pensée conspiratrice et ont expliqué comment ils sont présentés dans la vidéo trompeuse sur le COVID-19 " Plandemic " , qui a été visionnée des millions de fois sur YouTube [Cook J and others. Coronavirus, 'Plandemic' and the seven traits of conspiratorial thinking. The Conversation. May 15, 2020]. Les traits sont :
- des croyances contradictoires
- prédominante suspicion
- on présume l' intention malveillante des conspirateurs
- la conviction que quelque chose ne va pas , et que la version officielle est basée sur la tromperie
- se considérer comme des victimes persécutées
- l' immunité aux preuves
- on réinterpréte l' imprévisibilité comme des modèles causés par la conspiration.
Les chercheurs ont conclu : " Comprendre et révéler les techniques des théoriciens du complot est essentiel pour vacciner soi-même et les autres pour ne se laisser induire en erreur , surtout lorsque nous sommes les plus vulnérables : en temps de crise et d' incertitude ".

Publiés les résumés sur le charlatanisme à propos de la COVID-19 (Consumer Health Digest #20-21 - 31 mai 2020)
Des produits et des services proposés pour le traitement ou la prévention de la COVID-19 sont discutés dans :
Dubious COVID-19 treatments and preventives. Center for Inquiry (publié pour la première fois le 27 mai 2020 avec des mises à jour fournies par le professeur William M. London).
Gavura S. An incomplete list of COVID-19 quackery. Science-Based Medicine. May 28, 2020
.

Croyances conspirationnistes COVID-19 associées à l'utilisation des médias sociaux (Consumer Health Digest #20-24 - 21 juin 2020)
Des chercheurs ont rapporté les résultats de trois sondages en ligne sur les comportements de protection de la COVID-19 , l'utilisation des médias sociaux comme source d' informations sur la COVID-19 et les croyances conspirationnistes sur la COVID-19. Les croyances conspirationnistes comprennent des allégations selon lesquelles la crise de santé publique du COVID-19 est causée par un virus créé artificiellement et que les risques impliqués ont été considérablement exagérés. Les participants à l'enquête étaient des résidents britanniques âgés de au moins 18 ans qui avaient exprimé un intérêt pour les enquêtes sur la COVID-19 [Allington D. Health-protective behaviour, social media usage and conspiracy belief during the COVID-19 public health emergency. Psychological Medicine. June 9, 2020].
Les résultats du sondage comprennent :
- La croyance conspirationniste la plus répandue est dans l' origine de laboratoire du coronavirus.
- Soutenir une ou de plusieurs croyances conspirationnistes est associé à la préférence pour les médias sociaux par rapport aux médias classiques en tant que source générale d' informations et à l' utilisation des médias sociaux pour acquérir de la connaissance sur la COVID-19.
- YouTube était le plus fortement associé aux croyances conspirationnistes , suivi par Facebook.
- Avoir une ou plusieurs croyances conspirationnistes est très fortement associé au non-respect de tous les comportements de protection de la santé.
- La croyance que « le coronavirus a probablement été fabriqué dans un laboratoire » est associé à une consultation fréquente des médias sociaux pour des informations sur la COVID-19.
Les chercheurs ont conclu :
Au Royaume-Uni , les médias audiovisuels sont soumis à une réglementation officielle , et de nombreuses plateformes de presse écrite sont soumises à une réglementation volontaire , mais les médias sociaux sont largement non réglementés. On se demande combien de temps cet état de choses peut persister tandis que les plateformes de médias sociaux continuent de fournir un mécanisme de distribution mondial de la désinformation médicale.

Les distributeurs Herbalife accusés d' avoir fait de fausses déclarations sur la COVID-19 (Consumer Health Digest #20-26 - 5 juillet 2020)
Une enquête de la TruthInAdvertising.org a catalogué plus de 30 cas dans lesquels Herbalife , à travers ses distributeurs , a incorrectement affirmé que plusieurs produits de la société peuvent traiter et / ou prévenir le coronavirus en renforçant le système immunitaire. L' organisation de défense des consommateurs a déposé une plainte auprès de la Federal Trade Commission (FTC) contre Herbalife [TINA.org alerts FTC to Herbalife distributors' coronavirus claims. TINA.org. Apr 27, 2020]. Tandis que la FTC ait envoyé des dizaines de lettres d'avertissement aux entreprises faisant des allégations trompeuses liées aux coronavirus , pour le moment Herbalife n' est pas entr' elles

Accusations criminelles contre des promoteurs d' eau de Javel comme traitement au COVID-19 (Consumer Health Digest #20-27 - 12 juillet 2020)
Mark Grenon , 62 ans , et ses fils , Jonathan Grenon , 34 ans , Jordan Grenon , 26 ans , et Joseph Grenon , 32 ans , qui auraient commercialisé la " Miracle Mineral Solution " ( MMS ) ( " Solution Minérale Miraculeuse " ) , un agent de blanchiment toxique , comme remède contre le COVID-19 , ont été accusé de complot visant à frauder les États-Unis , de complot visant à violer la Federal Food , Drug and Cosmetic Act ( loi fédérale sur les aliments , les médicaments et les cosmétiques ) et d' outrage à magistrat [Father and sons charged in Miami federal court with selling toxic bleach as fake "miracle" cure for covid-19 and violating court orders. US Attorney's Office Southern District of Florida news release. July 8, 2020].
Selon la déclaration sous serment de la plainte pénale, les Grenons auraient :
- poussé leurs clients à ingérer de la MMS , une solution contenant du chlorite de sodium et de l' eau , qui transforme la solution en dioxyde de chlore , un puissant agent de blanchiment
- affirmé que le MMS pouvait traiter , prévenir et guérir la COVID-19
- commercialisé la MMS comme un remède miracle pour des dizaines d' autres maladies et troubles graves , notamment le cancer , la maladie d' Alzheimer , l' autisme , la sclérose en plaques et le VIH / SIDA , même si la FDA n' a pas approuvé la MMS pour aucune utilisation
- vendu des dizaines de milliers de bouteilles de MMS dans tout le pays sous le couvert de la Genesis II Church of Health and Healing ( Église Genesis II de la santé et de la guérison ) , une entité qu' ils auraient créée pour esquiver la réglementation gouvernementale de la MMS
- volontairement violé les ordonnances du tribunal civil d' interrompre la distribution de la MMS
- envoyé des lettres au juge présidant aux audiences civiles déclarant qu' ils ne se conformeraient pas aux ordonnances de la Cour et que le juge devrait être " limogé ".
Le juge a ordonné que tous les sites Web vendant de la MMS soient immédiatement effacés d' Internet et que toutes fournitures impliquées dans la création du produit soient confisquées et détruites. Plusieurs agences fédérales ont été appelées sur le site de l' " église " à Bradenton , en Floride , à l' occasion des mandats de perquisition et de l' ordonnance fédérale. Du personnel des équipes d' intervention en matières dangereuses aurait été appelé pour aider avec les mandats de perquisition [Federal agencies, hazmat crews respond to Florida church selling COVID-19 'miracle solution'. 23WIFR. July 8, 2020]. La Food and Drug Administration (FDA) a vivement encouragé les consommateurs à ne pas acheter ni utiliser de MMS , expliquant que boire de la MMS est identique à boire de l' eau de Javel et peut provoquer des effets secondaires dangereux , notamment des vomissements graves , de la diarrhée et une hypotension artérielle potentiellement mortelle. La FDA a reçu des rapports de personnes nécessitant une hospitalisation , développant des conditions potentiellement mortelles et mourant après avoir bu de la MMS.

Révélés des fausses exemptions de masque (Consumer Health Digest #20-28 - 19 juillet 2020)
Le port d' un masque pendant la pandémie de COVID-19 est une mesure de santé publique essentielle pour réduire la transmission aérienne du nouveau coronavirus , mais beaucoup de personnes le découragent. Des cartes « d' exemption de masque » circulent en ligne et sur les réseaux sociaux disant que le titulaire a un handicap qui lui empêche de porter un masque et qu' il est illégal pour toute commerce de lui demander de divulguer son état. Les variantes de la carte incluent le sceau du département américain de la Justice ( DOJ ) , l' une des agences fédérales chargées de faire appliquer la loi sur les personnes américaines handicapées ( Americans with Disabilities Act - ADA ). Ces cartes ne sont ni émises ni approuvées par le département de la Justice ni par aucune autre agence gouvernementale américaine. Les cartes les plus largement proposées ont été émises par la " Freedom to Breathe Agency " ( " Agence pour la Liberté de Respirer " ) , dont le site Web fournit même des informations erronées sur les masques [Barrett S. Mask exemption cards are not government supported. Quackwatch, July 18, 2020].

Expliqué l' impact néfaste des théories conspirationnistes sur les coronavirus (Consumer Health Digest #20-29 - 26 juillet 2020)
Dans une vidéo de 22 minutes, le comédien John Oliver a fourni avec l' aide de plusieurs célébrités l' une des illuminations les plus divertissantes disponibles sur l' impact néfaste des théories conspirationnistes actuelles sur la pandémie de coronavirus [Coronavirus: Conspiracy Theories. Last Week Tonight with John Oliver (HBO), July 19, 2020]. Oliver discute de l'importance de soulever trois questions en réponse aux théories conspirationnistes:
- Y a-t-il une explication rationnelle non-conspirationniste ?
- Cette explication a-t-elle été soumise à un examen minutieux par des experts ?
- Dans quelle mesure cette conspiration est-elle plausible en pratique ?
Sur YouTube sont disponibles au moins huit autres émissions de Last Week Tonight avec vidéos par John Oliver.

Arrestation et ordre de blocus de la vente de MMS pour les gestionnaires de la Genesis II (Consumer Health Digest #20-32 - 16 août 2020)
Des fonctionnaires colombiens communiquent avoir arrêté Mark Grenon et son fils Joseph Grenon qui étaient recherchés aux États-Unis pour avoir vendu illégalement une " Solution Minérale Miraculeuse " ( " Miracle Mineral Solution " - MMS ) libérant du dioxyde de chlore comme remède miracle contre le COVID-19 et d' autres maladies en tant que Genesis II Church of Health and Healing ( Église Genesis II de la santé et de la guérison ). Le bureau du procureur colombien a déclaré que les Grenons expédiaient leurs produits de la ville balnéaire de Santa Marta à des clients aux États-Unis , en Colombie et en Afrique [Associated Press. Floridians who promoted bleach cocktail as a COVID-19 cure arrested in Colombia. CBC, Aug 13, 2020]. En juillet, Mark et ses fils Jonathan , Jordan et Joseph , tous de Brandenton , en Floride, ont été accusés de complot visant à frauder les États-Unis , de complot visant à violer la Federal Food , Drug and Cosmetic Act ( loi fédérale sur les aliments , les médicaments et les cosmétiques ) et d' outrage à magistrat [Father and sons charged in Miami federal court with selling toxic bleach as fake "miracle" cure for Covid-19 and violating court orders. U.S. Attorney's Office, news release, July 8, 2020]. Au début de ce mois , un tribunal d' instance des États-Unis en Floride a prononcé des injonctions permanentes interdisant aux Grenons et à leur « église » de vendre ou de distribuer des produits non approuvés ou portant des indications incorrectes comme la Mineral Miracle Solution ( MMS ) [Coronavirus (COVID-19) Update: Daily Roundup. FDA news release, Aug 11, 2020]. Les principaux sites Web des coupables déclarent maintenant : " En raison de l' injonction permanente du département de la Justice des États-Unis contre l' Église Genesis II , ce site a été fermé. - L' évêque Mark S. Grenon ".

Commissaire de la FDA fustigé pour lâcheté politique (Consumer Health Digest #20-34 - 30 août 2020)
Le medécin dr. Eric Topol , rédacteur en chef de Medscape , a accusé le Commissaire de la FDA , le medécin dr. Stephen Hahn , d' avoir fait des déclarations sur la politique liée au COVID-19 basées sur la pression de l' administration Trump plutôt que sur des informations basées sur la science. Dans une lettre ouverte détaillant ce que Hahn a fait de mal , Topol conclut :
Vous avez une dernière chance , Dr Hahn , de sauver toute crédibilité et de préserver la confiance dans la FDA à ce stade critique au milieu de la pandémie. Vous devez organiser une conférence de presse et dire la vérité. Dites aux américains exactement comment vous avez été poussé à faire une annonce perçant. Dites-nous tous comment vous avez complètement déformé les faits sur le plasma des convalescents , et ne le cachez pas dans l'obscurité de termes techniques tels que des différences relatives et absolues. Dites-nous que vous êtes capable et digne de cette position pivot de direction et que vous n' autoriserez , sous aucune condition, l' approbation d' un vaccin contre le SRAS-CoV-2 avant l' achèvement complet de la phase 3 et la lecture d' un programme. 
Sinon , il faut que vous démissionnez. Nous ne pouvons pas confier la santé de 330 millions d' américains à une personne soumise aux caprices du président Trump , à la promotion sans précédent de thérapies non éprouvées , aux mensonges scandaleux et aux motivations politiques. Vous avez deux choix pour faire la bonne chose. Nous ne pouvons pas et ne voulons pas nous arrêter tant que vous n’aurez pas fait ce choix [Topol E. Dear Commissioner Hahn: Tell the truth or resign. Medscape, Aug 31, 2020].

Des anciens commissaires de la FDA étrillent l' administration Trump (Consumer Health Digest #20-39 - 4 octobre 2020)
Sept anciens commissaires de la Food and Drug Administration ( FDA ) , entre lesquels Scott Gottlieb , le premier commissaire de la FDA au cours de l' administration Trump , ont co-rédigé un article d' opinion s' opposant à :
- une déclaration de la Maison Blanche selon laquelle on " pourrait essayer d' influencer les standards scientifiques d' approbation des vaccins proposées par la FDA ou empêcher l' agence de publier d' autres documents d' information écrits sur ses critères pour juger de la sécurité et des avantages d' un potentiel vaccin contre la COVID-19 " ;
- le Secrétaire à la Santé et aux Services sociaux , Alex Azar , qui le 15 septembre a révoqué le pouvoir de la FDA d' établir des règles pour la sécurité des aliments et des médicaments , revendiquant plutôt la seule autorité à soi-même ;
- des actes reconnus d' influence politique sur les communications de la FDA sur les coronavirus ;
- des déclaration inexactes significative de la part du secrétaire et d' autres responsables politiques sur les bienfaits de l' hydroxychloroquine et du plasma des convalescents ;
- le rejet des scientifiques de la FDA sur la réglementation des tests de laboratoire sur le COVID-19.
Les anciens commissaires se sont dits préoccupés par le fait que la capacité de la FDA à prendre des décisions indépendantes et fondées sur la science est menacée et que la confiance du public dans la FDA est en train de s' éroder [7 former FDA commissioners: The Trump administration is undermining the credibility of the FDA. Washington Post, Sept 29, 2020].

La version originale des textes de la lettre d'information est sur la page en anglais.
Pour des suggestions ou critiques concernantes la traduction vous pouvez
m' écrire.

Pour accéder au fichier complet de la lettre d'information vous pouvez aller sur la page web : https://www.ncahf.org/digest19/index.html.
Pour recevoir gratuitement la lettre d'information de Consumer Health Digest (en anglais) il suffit se connecter à la page web :
https://www.ncahf.org/digest/chd.html.

acronymes : FDA : Food and Drug Administration, Agence Fédérale des aliments et drogues des États-Unis http://www.fda.gov/
FTC : Federal Trade Commission, Commission Fédérale du Commerce des États-Unis http://www.ftc.gov/
AMA: American Medical Association http://www.ama-assn.org/ama

allez à l' index de " en bonne santé "

Bonne santé à tous ( sauf aux charlatans qui gagnent sur la santé des autres )

Je m'excuse por mes erreurs dans la traduction en français : si vous voulez
communiquer avec moi pour corrections et/ou commentaires,
clickez ici

page créée le : 31 mars 2020 et mise à jour le : 15 octobre 2020