En bonne santé
( d'après la lettre d'information de Consumer Health Digest. Traduction : Andrea Gaddini )
acronymes :
FDA: Food and Drug Administration, Agence Fédérale des aliments et drogues des États-Unis http://www.fda.gov/
FTC: Federal Trade Commission, Commission Fédérale du Commerce des États-Unis http://www.ftc.gov/

homéopathie

Les médecins britanniques définissent l'homéopathie comme “ sorcellerie ” (#10-21, 27 mai 2010)
Les médecins qui ont pris part à la conférence annuelle des jeunes médecins de la British Medical Association (BMA) ont voté presque à l 'unanimité une motion qui affirme : " Étant donnée la complète manque de preuves scientifiques valides sur un quelconque bénéfice : (i) l'homéopathie ne devrait plus être remboursée par le Service Sanitaire National ; et (ii) aucun stage médical dans le Royaume uni ne devrait comprendre des places en homéopathie. " Pendant la discussion vidéo-registrée , qu'on peut voir sur le site Web de BMA , le Dr Tom Dolphin , vice directeur du comité des jeunes médecins de BMA , a suscité des éclat de rire en définissant l'homéopathie comme sorcellerie. http://www.bma.public-i.tv/site/player/pl_compact.php?a=40131&t=&m=flash&l=en_GB#the_data_area ( voir de 4:55:30 à 4:58:43 ).
Pour devenir position officielle de la BMA, la motion doit être acceptée par la conférence plénière de BMA le mois prochain [Donelley L. Homeopathy is witchcraft, say doctors. The Telegraph, May 15, 2010] http://www.telegraph.co.uk/health/alternativemedicine/7728281/Homeopathy-is-witchcraft-say-doctors.html. La BMA a précédemment déjà exprimé du scepticisme sur l'homéopathie , en soutenant que l'organisme régulateur , le National Institute for Health and Clinical Excellence devrait examiner l'ensemble des preuves et promulguer une réglementation définitive sur l'emploi de remèdes homéopathiques de part du Service Sanitaire National.

Lettres d'avertissement pour des maisons qui commercialisent des produits homéopathiques. (#10-48, 2 décembre 2010)
En juin , la FDA et la FTC ont conjointement notifié à la Homeopathy for Health , de Moses Lake , Washington qu' il est illégal mettre en vente des produits pas autorisés “ destinés à diagnostiquer , atténuer , prévenir , soigner ( y compris le traitement des symptômes ) ou guerir la grippe à virus H1N1 dans les humains ". La lettre d' avertissement concerne des affirmations faites pour 20 produits homéopatiques de six producteurs - Heel Inc. (BHI) , NaturalCare Inc. , Hyland's Homeopathic , Standard Homeopathic Company , Boiron Borneman Inc. et Celletech / Micro-Nutrition Plus - chacun desquels a reçu une copie de la lettre. Les produits contenaient Oscillococcinum , que pour plusieurs années a été commercialisé pour soigner les symptômes de rhumes et grippes. La liste 2009 de la FDA des produits frauduleux pour la grippe à H1N1 comprend maintenant 185 articles.

Un des majeurs producteurs homéopathiques doit faire face à une action de groupe. (#11-26, 18 août 2011)
Une action de groupe a été intentée contre les fabricant d' Oscillococcinum , un produit homéopathique amplement publicisé comme remède contre la grippe. La plainte soutient que le produit (a) n'est rien d' autre qu' un comprimé de sucre , (b) n' a aucun effet sur la grippe et sur les symptômes que l' accompagnent , et (c) ne contient aucune molécule de son présumé ingrédient actif http://www.casewatch.org/civil/boiron/oscillococcinum/complaint.shtml.
Les poursuites , engagées en California contre Boiron, Inc. , Boiron USA, Inc. , et Laboratories Boiron , demandent au tribunal de bloquer les affirmations publicitaires contestées et de décréter un dédommagement pour la violation des lois sur la protection des consommateurs. L' « ingrédient actif » dans l' Oscillococcinum est préparé en incubant pour 40 jours une petite quantité de foie et de coeur d' un canard que vient d' être abattu. La solution obtenue est ensuite filtrée , lyophilisée , réhydratée , diluée 1/100 200 fois ( en la secouant entre une dilution et l' autre ) , et employée pour imbiber des grains de sucre. Si une seule molécule de la substance originale pouvait survivre à la diluition , sa concentration serait de 1 pour 100 puissance 200 - un nombre largement plus grand du nombre estimé des molécules dans l' univers http://www.homeowatch.org/o.
L' année passée FDA et FTC ont conjointement mis en garde un concessionnaire sur le fait qu' il était illégal publiciser Oscillococcinum " pour un prompt soulagement des symptômes d' infections grippales " http://www.casewatch.org/fdawarning/prod/2010/homeopathy_for_health.shtml.
Le Newport Trial Group (http://trialnewport.com) , qui a porté plainte , soutient une autre cause du même genre contre Boiron USA par rapport à sa commercialisation du Children's ColdCalm , un produit homéopathique publicisé pour soulager les éternuements , le nez qui coule, la congestion nasale , les douleurs de la sinusite , le mal de tête et le mal de gorge http://www.casewatch.org/civil/boiron/coldcalm/complaint.pdf.
En juillet un juge de Court fédérale a repoussé une instance de non-lieu basée sur l' hypothèse que la FDA aurait une juridiction primaire et donc la cour devrait remettre l' affaire aux pouvoirs exécutifs du gouvernement http://www.casewatch.org/civil/boiron/coldcalm/dismissal_order_ruling.pdf.
Après d' avoir remarqué que la FDA n' a pas demandé que les produits homéopathiques satisfissent toutes les standards d' efficacité , le juge a décrété que la juridiction était correcte parce que la FDA a amplement abdiqué n' importe quel rôle aurait pu avoir dans la création de ces standards.
Le Committee for Skeptical Inquiry et le Center for Inquiry ont sollicité Walmart à cesser de commercialiser l' Oscillicoccinum http://www.homeowatch.org/news/cfi.html.

Admise une action de groupe sur l' homéopathie. (#11-27, 25 août 2011)
Un juge fédéral a admis la poursuite d' une action de groupe intentée par le Newport Trial Group contro Boiron USA http://www.casewatch.org/civil/boiron/coldcalm/class_certification.pdf.
La plainte soutient que Boiron a employé des affirmations trompantes sur le fait que Children's ColdCalm , un produit homéopathique de sa production , atténuerait les éternuements , le nez qui coule, la congestion nasale , les douleurs de la sinusite , le mal de tête et le mal de gorge http://www.casewatch.org/civil/boiron/coldcalm/complaint.pdf.
En juillet le juge a repoussé une instance de non-lieu basée sur des raisons juridictionnelles http://www.casewatch.org/civil/boiron/coldcalm/dismissal_order_ruling.pdf.

La FDA sollicité à une plus grande sévérité sur l' homéopathie. (#11-28 , 1er septembre 2011)
Le Center for Inquiry and Committee for Skeptical Inquiry a presenté trois pétitions qui demandent à la FDA de s' intéresser à plusieurs aspects du commerce de produits homéopathiques.
** La première pétition demande à l' agence de commencer à créer des règles qui demandent à tous les remèdes homéopathiques en vente libre de satisfaire aux mêmes conditions requises d' efficacité des médicaments non-homéopathiques. Quoique la FDA ait l' autorité d' imposer aux médicaments homéopathiques de se soumettre à des essais d' efficacité , elle ne l' a pas fait. Cette pétition demande même à l' agence d'imposer des étiquettes de mise en garde sur les produits homéopathiques à moins qu' ils ne se montrent efficaces http://www.homeowatch.org/reg/csi/petition1.pdf.
** La seconde pétition demande à la FDA de demander à Boiron d' étiqueter en anglais le présumé ingrédient actif. Ce produit , supposé remède pour la grippe , déclare d'être obtenu en diluant répétéement un extrait de foie et de coeur de canard. En tout cas l' étiquette emploie une phrase latine pour identifier l' ingrédient , quoique les lois fédérales imposent que les produits soient étiquetés en anglais http://www.homeowatch.org/reg/csi/petition2.pdf.
** La troisième pétition dénonce le fait qui la publicité de Boiron suggère faussement que l' Oscillococcinum ait obtenu l' autorisation de la FDA. Beaucoup de produits homéopathiques , y compris l' Oscillococcinum , ne contiennent aucune molécule des ( de la ) substance (s) originale (s) http://www.homeowatch.org/reg/csi/petition3.pdf.
Les règles de la FDA lui imposent de répondre aux pétitions des citoyens avant 180 jours. De toute façon une pétition semblable , présentée en 1994 par le Dr. Stephen Barrett et autres 41 personnes intéressées , n'a pas reçu aucune réponse http://www.quackwatch.org/01QuackeryRelatedTopics/homeopetition/homeopetition.html.
Pour des autres infos sur l' Oscillococcinum , voir http://www.homeowatch.org/history/oscillo.html.

Un blog considère si les pharmaciens doivent vendre des produits homéopathiques. (#11-44 31 décembre 2011)
Scott Gavura , qui gère le site Science-Based Pharmacy , est un pharmacien canadien qui trouve qu' il ne soit pas ethique pour les pharmaciens vendre , promouvoir ou encourager la vente ou l' emploi de l' homéopathie. [Homeopathy: To sell or not to sell? Pharmacists weigh in, Nov 30, 2011] http://sciencebasedpharmacy.wordpress.com/2011/11/30/homeopathy-to-sell-or-not-to-sell-pharmacists-weigh-in/ Parmi les commentaires envoyés par des autres pharmaciens on trouve :
**"Vendre une préparation dont on sait qui ne fonctionne pas est exactement comme si …. le même pharmacien allait dans l' arrière-boutique , remplissait une bouteille d'eau de robinet et la vendait au consommateur . . . . Si vous ne pensez pas qu' on y ait un problème ethique , donnez-les gratuitement au consommateur , vu que après tout le frais pour les préparer est proche de zero."
**" J'ai vu Oscillococcinium sur les rayons de Shoppers Drug Mart , juste à côté des ' véritables ' médicaments pour le rhume et la grippe. Il n' y avait aucun renseignement ( tel qu' on pût le localiser par n' importe quel citoyen pas prévenu ) qui expliquait une quelque différence entre les pilules de sucre homéopathiques et les véritables médicaments. Si je n' en savais quelque chose de plus , je trouverais mieux prendre un pseudo-médicaments ( ' pas d' effets collatéraux ! ' ) et gacher mon argent. Encore pire , si mon rhume guerissait vite , comm' il arrive souvent il avec les rhumes , je pourrais m' autoconvaincre qu' il a fonctionné et chercher des remèdes homéopathiques pour des maladies plus graves dans le futur. Celui-ci , d'après moi , c' est le vrai danger de la vente de produits homéopathiques de la part des pharmaciens : il est le premier pas pour des plus graves refus des traitements médicaux réels. C' est une pente glissante cette qui mène depuis des inoffensifs non-remèdes pour le rhume à des traitements de charlatans contre le cancer."

Une chaîne britannique de pharmacies a retiré des rayons les affirmations sur l' homéopathie. (#11-44 31 décembre 2011)
Boots, une importante chaîne britannique de pharmacies , a cessé d'exposer les informations sur les indications des produits homéopathiques que vend. L' action a été entreprise après que l' agence pour le contrôle des médicaments et des produits sanitaires ( Medicines and Healthcare products Regulatory Agency - MHRA ) a reçu une réclamation selon laquelle la publicité dans les points de vente de Boots contenait des informations interdites. La publicité , trouvée dans beaucoup de pharmacies , consistait en un petit livre à fiches mobiles qui dressait une liste d' indications , symptômes et produits homéopathiques. La MHRA a délibéré que les produits n' étaient pas autorisés à placer des indications parce que le plan simplifié de règles de MHRA pour les produits homéopathiques interdit de déclarer les indications pour lesquels ils peuvent être employés. [Boots told to stop making medical claims for pills with no active ingredient. The Nightingale Collaboration Web Site, December 2011] http://www.nightingale-collaboration.org/news/107-boots-told-to-stop-making-medical-claims-for-pills-with-no-active-ingredient.html. Le document contenant la ligne proposé par MHRA, Homeopathic medicines: Guidance for advertising , est affiché sur : http://www.homeowatch.org/reg/mhra.pdf.

Les universités britanniques interrompent les cursus en " médecine non conventionnelle ". (#12-05 2 février 2012)
À partir de cette année les universités britanniques à financement publique n' offriront pas plus des cursus en médecine chinoise , acupuncture , homéopathie , naturopathie et réflexologie. Il y a peu des ans on avait 45 de ces cursus. L' année passée le gouvernement britannique a demandé l' interruption du financement publique aux remèdes homéopathiques. [UK universities drop alternative medicine degree programs. Deutsche Welle, Jan 18, 2012] http://www.dw-world.de/dw/article/0,,15673133,00.html.

Un article rapporte de décès liés à l'homéopathie. (#12-18 24 mai 2012)
Ian Freckelton , un éminent avocat australien qui dirige le Journal of Law and Medicine , a écrit un compte rendu détaillé sur l'histoire , les risques et le statut juridique actuel de l' homéopathie dans des différents pays. [Freckelton I. Death by homeopathy: Issues for Civil, criminal and coronial law and for health service policy. Journal of Law and Medicine 19:454-478, 2012] http://boenrep.com/dl/LAW.pdf. Cet article contient des informations sur plusieurs personnes qui décédèrent pour s' être confiées à des soins homéopathiques plutôt quì à des soins responsables. Un de ces cas est celui de Penelope Dingle , une femme australienne décédée en 2005 à cause des complications d' un cancer du côlon métastatique. D' après la relation des enquêteurs , Mme Dingles' s' aperçut de la présence de sang dans les selles en 2001 , et à ce moment-là le pronostic avec des soins standard aurait été favorable. Toutefois elle se remit aux soins d' un médecin homéopathe et de deux médecins renégats et n' adopta pas les soins médicaux appropriés jusqu' à qu' elle ne fut mourante http://www.homeowatch.org/news/dingle_finding.pdf.

Le Royaume-Uni intervient durement sur la publicité des produits homéopathiques. (#12-24 14 juillet 2012)
L' autorité britannique des standards publicitaires (British Advertising Standards Authority - ASA) a annoncé d' avoir reçu tellement des plaintes concernant la publicité des produits homéopathiques qui n' a plus besoin d' en recevoir des autres. L' ASA d' ordinaire examine une seule publicité à la fois. Cette fois-ci toutefois elle a intimé aux entreprises qui font de la publicité de cesser de faire des affirmations sur l' efficacité des produits sans avoir des « preuves solides » que les soutiennent et il est en cours un contrôle des sites web pour vérifier si les modifications nécessaires ont été effectuées. [Complaints about homeopathy websites. ASA Web site, accessed July 1, 2012] http://www.asa.org.uk/Resource-Centre/Hot-Topics/Homeopathy-complaints.aspx
Pendant ce temps le Comité sur la pratique publicitaire ( Committee of Advertising Practice - CAP ) - le groupe des industriels auteur du Code britannique sur la publicité , la promotion des ventes et la vente directe ( British Code of Advertising, Sales Promotion and Direct Marketing ) auquel ces qui font de la publicité doivent se conformer - a publié un Guide à la publicité sur les services homéopathiques , qui met en garde contre toutes affirmations non démontrées et fait observer que tous les produits homéopathiques doivent être enregistrés avant leur commercialisation. http://www.homeowatch.org/reg/cap_guidance.pdf

Journaliste payé pour dénigrer un critique britannique de la charlatanerie. (#12-25 19 juillet 2012)
Des nouvelles de presse rapportent que des fabricants allemands de préparations homéopathiques ont payé 40 000 livres par an à un journaliste pour dénigrer systématiquement ces qui avaient critiqué l' homéopathie. [Lewis A. German homeopathy companies pay journalist who smears UK academic. The Quackometer Blog, July 16, 2012] http://www.quackometer.net/blog/2012/07/german-homeopathy-companies-pay-journalist-who-smears-uk-academic.html.
La cible principale était le docteur Edzard Ernst , M .D . , Ph .D . , le plus important auteur de revues systématiques de la littérature scientifique liées aux méthodes de soin « alternatives et complémentaires ». Ernst a répondu sur le site : http://www.thetwentyfirstfloor.com/?p=4424.

Un physicien expose en détail pourquoi l’ homeopathie est impossible. (#12-32 20 septembre 2012)
Le physicien irlandais David Grimes a produit une critique détaillée des affirmations connexes à l' homéopathie concernants l’ ultra-dilution , les limites chimiques , la “ mémoire de l’ eau ” et les signaux électromagnétiques. Grimes note :
**Beaucoup de produits homéopathiques sont tellement dilués qu' il est peu probable qu' ils contiennent même une seule molécule du ” ingrédient actif ”.
**Pour atteindre la dilution déclarée par plusieurs produits d' usage courant , une seule molécule requerrait un récipient plus grand que notre système solaire.
** Certains produits déclarent contenir une concentration de l' ingrédient actif qu' on pourriez pas obtenir même pas avec une seule molécule dans un récipient de la taille de l’univers. Ce qui est évidemment impossible.
** Les affirmations au sujet de savoir si l' eau peut « se souvenir » de substances qui ne sont plus là sont fausses , car des études ont prouvé que si jamais une telle capacité existe , elle ne demeure que pour une fraction de nano-seconde.
** Les affirmations sur le fait qu' en extrême dilution l' ADN bactérien produit des signaux électromagnétiques se basent sur des recherches conçues improprement.
** L' affirmation qu' une plus grande dilution produit des effets thérapeutiques plus grands est le contraire de ce qui se produit communément en nature.
L'auteur conclut : « les mécanismes proposés pour l'homéopathie se montrent peu plausibles si on les analyse d' un point de vue physique et chimique, et par conséquent il n'est pas surprenant que les effets biologiques de l' homéopathie ne peuvent pas être mesurés lors d'essais cliniques à grande échelle." [Grimes D. Proposed mechanisms for homeopathy are physically impossible. FACT 17:149-154, 2012] http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.2042-7166.2012.01162.x/abstract

Agence du gouvernement australien détruit l' homéopathie (#15-11 - 15 mars 2015)
Le Conseil national de la santé et de la recherche du gouvernement australien a produit un rapport de 40 pages qui conclut , en substance , que les soins homéopathiques sont inutiles [NHMRC Information Paper: Evidence on the effectiveness of homeopathy for treating health conditions. National Health and Medical Research Council. 2015. Canberra: National Health and Medical Research Council, March 2015]. Après avoir examiné la littérature scientifique , les auteurs ont dit :
- Sur la base de tous les éléments de preuve examinés , il n' y a aucune pathologie pour laquelle on aie des preuves fiables que l' homéopathie soit efficace.
- Aucun étude de bonne qualité , bien conçu et avec assez de participants pour donner un résultat significatif n' a jamais rapporté que l' homéopathie ait provoqué des améliorations de la santé plus qu' un placebo , ou ait causé des améliorations de santé équivalents à ceux d' un autre traitement.
- L' homéopathie ne doit pas être utilisée pour soigner des maladies chroniques , graves , ou que pourraient devenir graves.
- Ceux qui choisissent l' homéopathie peuvent mettre leur santé en danger s' ils rejettent ou retardent des soins pour lesquelles on a des bonnes preuves quant à sécurité et efficacité.
- Ceux qui envisagent d' utiliser l' homéopathie devraient d' abord suivre les conseils d' un professionnel de santé reconnu. Ceux qui utilisent l' homéopathie devraient informer leur professionnel de santé et devraient continuer avec tous les traitements prescrits.

Les médecins généralistes australiens démolissent l' homéopathie (#15-31 - 9 août 2015)
Le Royal Australian College of General Practitioners ( College Royal Australien des Médecins Généralistes ) a publié un énoncé de position qui conclut :
Le RACGP soutient l'utilisation de la médecine fondée sur des preuves , dans laquelle les informations de la recherche actuelle sont utilisées comme base pour la prise de décisions cliniques. À la lumière des solides preuves que confirment que l'homéopathie n'a aucun effet au-delà d' un placebo comme traitement pour des différentes maladies ...
1. Les médecins ne devraient pas pratiquer l'homéopathie , orienter leurs patients vers des homéopathes , ou recommander des produits homéopathiques à leurs patients.
2. Les pharmaciens ne devraient pas vendre , recommander ou soutenir l'utilisation de produits homéopathiques.
3. Les alternatives homéopathiques ne devraient pas être utilisés à la place de la vaccination classique.
4. Les assureurs privés ne devraient pas fournir des rabais ou soutenir autrement des services ou produits homéopathiques.
La déclaration était une réponse au compte rendu récemment publié par le National Health and Medical Research Council ( Conseil national des recherches sanitaires et médicales ) qui conclu qu' il n' y a pas de maladies pour lesquelles ils existent des preuves fiables que l' homéopathie soit efficace comme traitement.

L' homéopathie est à son déclin au Royaume-Uni (#16-02 - 10 janvier 2016)
La Nightingale Collaboration a décrit comment l' utilisation des produits et services homéopathiques n' a cessé de diminuer au Royaume-Uni. Son récent rapport note :
- Deux des cinq hôpitaux homéopathiques et la pharmacie homéopathique d' un troisième hôpital ont étés fermés.
- Le nombre d' ordonnances pour les produits de l' homéopathie n' a cessé de diminuer d' environ 170.000 en 1996 à environ 10.000 en 2014.
- La British Advertising Authority ( Autorité Britannique pour la Publicité ) a mis un frein aux affirmations publicitaires et l' Agence régulatrice pour les médicaments et les produits pour les services de santé (Medicines & Healthcare Products Regulatory Agency, MHRA) a attaqué la distribution de produits non homologués.
La Nightingale Collaboration a exprimé l' espoir que la MHRA va arrêter la commercialisation de produits qui ont des noms similaires à des maladies ou des médicaments communément reconnus [On a downward spiral. Nightingale Collaboration Web site, Oct 22, 2015]

Les experts appellent à un rejet global de l'homéopathie (#16-07 - 21 février 2016)
Le mois dernier , huit éminents scientifiques se sont réunis à Fribourg , en Allemagne , pour discuter de comment informer le public de façon responsable et s' opposer à la désinformation généralisée sur l' homéopathie à laquelle les Allemands et les autres sont régulièrement exposés. Ils ont fondé le Homeopathy Information Network et ont publié la Déclaration de Fribourg sur l' homéopathie , qui a défini l' homéopathie " un système de croyances obstinément persistant " et ont conclu :
Notre critique ne vise pas les patients nécessiteux ou aux médecins homéopathes pratiquants ; elle est destinée aux écoles d' homéopathie et aux institutions des services de santé qui auraient depuis longtemps pu reconnaître la nature absurde de l' homéopathie , mais ont choisi de ne pas se mêler de ça. Nous demandons aux parties prenantes de notres services de santé fondés sur la science de rejeter enfin l' homéopathie et les autres méthodes pseudo scientifiques et de revenir à ce qui devrait être évident : des règles scientifiquement validées , justes et universellement reproductibles en promouvant la médecine de qualité supérieure pour le bénéfice du patient.

Détruite l' homeopathie (#16-16 - 1er mai 2016)
Jan Willem Nienhuys a publié un rapport détaillé sur la thèse de doctorat sur l' homéopathie défendue en 1943 par le médecin néerlandais David Karel de Jongh. Le rapport de De Jongh était fondé sur l' examen minutieux des centaines d' articles et de livres et de ses expériences de travail dans un hôpital homéopathique. Entre les principaux points on a les suivants :
- Le fondateur de l'homéopathie , le docteur en médecine Samuel Hahnemann , n' a jamais prouvé sa méthode en l' essayant systématiquement. Sa recherche a consisté à recueillir des anecdotes de la littérature médicale , qu' il a interprété d' une manière très biaisée.
- Depuis l' époque de Hahnemann , les homéopathes ont attribué une grande valeur au secouement des remèdes après chaque étape de dilution. Cependant , la physique nous dit que tout ça est absurde : les molécules dans un fluide se frappent l' une l' autre violemment plusieurs millions de fois par seconde , et seulement des matériaux très instables comme la nitroglycérine ressentent l' effet de secouement.
- Le concept de « homéopathie constitutionnelle » permet aux homéopathes de prescrire des remèdes différents à différentes personnes souffrant de la même maladie , créant ainsi l' illusion de traitements individualisés.

Continuent de baisser les ventes de produits homéopathiques au Royaume-Uni (#16-32 - 21 août 2016)
Le nombre d' ordonnances du National Health Service ( système de sécurité sociale britannique ) exécutées dans les pharmacies anglaises a diminué de façon constante , et est de 95% inférieur au sommet atteint il y a près de 20 ans. En 2015 , on a eu seulement 8.894 prescriptions , contre 10.238 en 2014. Le coût total de ces prescriptions a chuté à 94.313 livres sterling , pour la première fois inférieur à 100.000 livres sterling [Homeopathy on the NHS: at death's door. The Nightingale Collaboration, April 26, 2016]. Au cours des dernières années , les organismes d' examen du National Health Service ont publié des rapports très défavorables et la British Advertising Authority ( Autorité britannique de la publicité ) a interdit les allégations d' efficacité dans la publicité. L' homéopathie est une pseudoscience basée sur les notions que (a) une substance qui produit des symptômes chez une personne saine puisse guérir les malades avec des symptômes similaires et que (b) des doses infinitésimales puissent être très puissantes [Barrett S. Homeopathy: The ultimate fake. Quackwatch, Aug 22, 016].

Les vétérinaires britanniques demandent l' interdiction de l' homéopathie (#16-34 - 11 septembre 2016)
Danny Chambers , un vétérinaire qui enseigne à l' Université d'Edimbourg , a lancé une lettre ouverte demandant au Collège royal des vétérinaires ( RCVS ) d' interdire le traitement des animaux avec l' homéopathie. Une partie de la lettre dit :
On a peu de choses plus déchirantes que devoir ramasser les morceaux après qu' un animal a reçu des soins inadéquats. Malheureusement , trop de fois dans ma carrière , ils m' ont présenté des animaux ayant une maladie parfaitement traitable qui avait été laissé se détériorer , parce que leurs propriétaires et les vétérinaires étaient convaincus que les remèdes homéopathiques auraient été efficaces. Dans le meilleur des cas , tout ça conduit à des souffrances inutiles et à une probabilité réduite d'un rétablissement complet. Au pire , comme dans le cas d' un cheval que j' ai traité pour fourbure sévère , il ne restait plus d' autre choix que l' euthanasie.
Il n' y a aucun moyen pour le propriétaire d' un animal de juger si les conseils qu' il reçoit par un vétérinaire qualifié sont basés sur une recherche solide ou , comme dans le cas de l'homéopathie , sur des croyances personnelles qui vont à l' encontre des preuves. Le public place à juste titre sa confiance dans les médecins vétérinaires , étant donné que notre connaissance médicale est le résultat d' années d' études et de formation dans des établissements officiellement agréés , et est basée sur une recherche solide.
Si la profession vétérinaire veut conserver la confiance du grand public , il faut que nous garantissions que les traitements que nous offrons sont , au mieux de notre capacité , basés sur des preuves. En tant que organisme de réglementation pour les vétérinaires au Royaume-Uni , il est du devoir du RCVS de suivre les normes éthiques et cliniques de notre profession ; clairement la promotion de traitements manifestement inefficaces n' est pas compatible avec ces normes.
Plus de 1000 vétérinaires ont signé la lettre [Chambers D. Why we are calling for a ban on vets offering homeopathic remedies. The Guardian, July 8, 2016].

La FDA met en garde contre l' utlisation de produits homéopathiques pour la dentition (#16-36 - 25 septembre 2016)
La Food and Drug Administration des États-Unis est en train d' aviser les consommateurs que les comprimés et les gels homéopathiques pour la dentition peuvent présenter des risques pour les bébés et les enfants [ FDA warns against the use of homeopathic teething tablets and gels. FDA news release, Sept 30, 2016 ]. La FDA recommande aux consommateurs de cesser d' utiliser ces produits et d' éliminer tout ceux en leur possession. Les comprimés et gels homéopathiques pour la dentition , distribués par CVS , Hyland's , et peut-être des autres , sont vendus dans les magasins de vente au détail et en ligne. Dans un communiqué , l' agence a déclaré :
- L' agence n' a pas connaissance d' aucun avantage prouvé pour la santé des produits qui déclarent dans leur étiquette de soulager les symptômes de dentition chez les enfants.
- Le consommateur doit s' adresser immédiatement à des soins médicaux si son enfant dût ressentir de convulsions , difficulté à respirer , léthargie , somnolence excessive , faiblesse musculaire , rougeur de la peau , constipation , difficulté à uriner ou agitation après l'utilisation de comprimés ou des gels homéopathiques pour la dentition.
- La FDA est en train d' analyser les effets indésirables signalés à l'agence en ce qui concerne les comprimés et les gels homéopathiques pour la dentition depuis 2010 , quand elle a émis une alerte de sécurité sanitaire et un rappel sur les comprimés homéopathiques pour la dentition. L'agence est également en train d' analyser des échantillons des produits.
La FDA est en train d' évaluer son cadre réglementaire sur l' homéopathie. Le Docteur Stephen Barrett a recommandé que (a) aucune allégations de santé ne soit autorisées pour les produits homéopathiques à moins qu' elles ne soient approuvées par la procédure standard d' approbation des médicaments de la FDA et (b) que la FDA devrait informer les consommateurs de ne pas acheter des produits homéopathiques. L' action actuelle indique que cet avertissement est juridiquement possible.

La FTC publie des lignes directrices sur la publicité homéopathique (#16-44 - 27 novembre 2016)
La Federal Trade Commission a annoncé une nouvelle politique en matière de publicité sur les produits homéopathiques. L' agence a aussi publié son rapport de notation sur son atelier de 2015. L' homéopathie , qui remonte au 1700 , est basée sur la notion médicalement contestée que les symptômes de la maladie peuvent être traités par des doses diluées de façon répétée de substances qui prétendument produisent des symptômes similaires lorsqu' elles sont administrées à des doses plus hautes à des personnes en bonne santé. Beaucoup de produits homéopathiques sont dilués à tel point qu' ils ne contiennent plus même une seule molécule de la substance initiale. D' après la directive d' orientation :
- pour les allégations sur l' efficacité et la sécurité des médicaments homéopathiques sans ordonnance , la FTC maintiendra les mêmes normes que d' autres produits faisant des revendications similaires. Les entreprises doivent avoir des preuves scientifiques suffisantes et fiables pour les allégations relatives à la santé , y compris les allégations selon lesquelles un produit peut traiter des maladies spécifiques. La déclaration décrit également le niveau des preuves scientifiques que la Commission exige pour ces allégations.
- pour la grande majorité des médicaments homéopathiques sans ordonnance , les arguments pour l'efficacité sont basés uniquement sur les théories homéopathiques traditionnelles et il n' existe aucune étude valide utilisant les méthodes scientifiques courants montrant l' efficacité du produit. Ainsi , il est probable que les allégations relatives à la santé de ces produits sont susceptibles d' être intrinsèquement trompeuses.
- les allégations non fondées peuvent être autorisées si la publicité ou l' étiquetage communiquent effectivement que : (a) il n' existe aucune preuve scientifique que le produit fonctionne , et (b) les allégations reposent uniquement sur des théories de l' homéopathie du XVIIIe siècle qui ne sont pas acceptées par la plupart des experts médicaux modernes.
- chacune de ces informations (a) doit se démarquer et être en forte proximité du message d' efficacité du produit , (b) pourrait devoir être incorporée dans ce même message , et (c) ne doit pas être compromise par des déclarations positives supplémentaires ou par des promotions par des consommateurs. Si l' " impression nette " d' una publicité transmet plus des preuves des ces que a le vendeur , il aura violé la loi de la FTC.
Le marché serait plus efficace si les étiquettes et la publicité n' indiquassent que des ingrédients et n' inclussent aucune allégation sur l' efficacité , comme recommandé par le Docteur Stephen Barrett [Barrett S. Comments and proposed testimony for the FTC workshop on advertising for over-the-counter (OTC) homeopathic products. July 29, 2015]. Mais la FTC semble disposée à autoriser des allégations d' efficacité accompagnées par des informations négatives " suffisantes ".

Les meilleurs scientifiques russes appellent l'homéopathie "pseudoscience dangereuse" (#17-32 - 20 août 2017)
L'Académie russe des sciences a déclaré que l'homéopathie " n' a aucune base scientifique " et met en danger ces qui croient qu' elle soit efficace. Un mémorandum publié par la Commission de l' Académie contre la Pseudoscience et la Falsification de la Recherche scientifique a conclu que les tentatives de vérifier le succès des traitements homéopathiques échouent dès plus de 200 ans. Le rapport exhorte les médias à présenter l'homéopathie comme une pseudo-science à l' égal de la magie , des guérisseur , et des pratiques psychiques [Dearden L. Russian Academy of Sciences says homeopathy is dangerous 'pseudoscience' that does not work. The Independent, Feb 7, 2017]..

Publié l' index des lettres d' avertissement de la FDA sur l'homéopathie (#17-33 - 27 août 2017)
Homeowatch a publié un index des lettres d' avertissement envoyées par la FDA à 50 entreprises qui ont commercialisé des produits homéopathiques avec des affirmations illégales au cours des 30 dernières années. La liste n' est pas complète car certaines lettres émis il y' a des années n' apparaissent plus sur le site de la FDA

Les conseillers scientifiques de l' Union européenne dénoncent l' homéopathie (#17-37 - 24 septembre 2017)
Le Conseil consultatif scientifique des académies européennes ( EASAC ) a publié une déclaration pour renforcer les critiques sur les allégations sur la santé et scientifiques faites pour les produits homéopathiques et demander aux décideurs d' améliorer le droit du consommateur à des informations correctes. La déclaration souligne que ( a ) les mécanismes d' action que l' homéopathie soutient avoir sont invraisemblables et incompatibles avec les concepts scientifiques établis , ( b ) il n' existe aucune maladie connue pour laquelle on ait des preuves solides que l' homéopathie soit efficace au-delà de l' effet placebo , et ( c ) la promotion de l' homéopathie pourrait entraîner un retard dangereux dans l' obtention de soins médicaux efficaces et peut nuire à la confiance du public sur la nature et la valeur des preuves scientifiques. Le Conseil recommande :
- On devrait avoir des conditions nécessaires réglementaires cohérentes pour démontrer l' efficacité , la sécurité et la qualité de tous les produits pour la médecine humaine et vétérinaire , basées sur de preuves vérifiables et objectives , proportionnelles à la nature des allégations faites.
- Faute des telles preuves , un produit ne devrait pas pouvoir être approuvé ni enregistré par les organismes nationaux de réglementation pour être utilisé comme médicament.
- Les systèmes de santé publique fondés sur des données probantes ne devraient pas rembourser les produits et les pratiques homéopathiques , à moins qu' ils ne soient démontrés efficaces et sans danger grâce à des tests rigoureux.
- L' étiquetage des produits homéopathiques devrait être similaire à celui d' autres produits de santé ; c' est-à-dire qu' il devrait y avoir une description précise , claire et simple des ingrédients et de leurs quantités dans la formulation.
- La publicité et la commercialisation des produits et des services homéopathiques doivent être conformes aux normes de précision et de clarté établies. Les affirmation promotionnelles sur l' efficacité , la sécurité et la qualité ne devraient pas être faites sans des preuves démontrables.
L' EASAC reflète les points de vue de 29 académies scientifiques nationales et organismes académiques européennes.
[ Homeopathic products and practices: assessing the evidence and ensuring consistency in regulating medical claims in the EU. EASAC, Sept 2017 ].

Une revue expose les différences entre médicaments vétérinaires et "alternatives" homéopathiques (#17-43 - 19 novembre 2017)
Le journal de la British Veterinary Association a publié deux articles qui placent l' homéopathie dans une perspective historique et scientifique. Bien que les articles concernent les pratiques vétérinaires , leurs conclusions sont également pertinentes pour les médicaments pour usage humain. Le premier article note que " pour de nombreux médicaments , le mécanisme d' action est prouvé , et pour la plupart des médicaments sans mécanismes d' action prouvés , il existe des mécanismes scientifiquement plausibles " [Lees P and others. Comparison of veterinary drugs and veterinary homeopathy: Part 1. Veterinary Record, Aug 12, 2017]. En revanche , le deuxième article note que " l' homéopathie ... est dictée d' en haut et fondée sur la foi , gouvernée par des lois arbitraires , inventées par le fondateur , Hahnemann, qui sont immuables. En tant que telle , l' homéopathie n' est pas seulement non scientifique , mais c' est aussi un système de croyances authentiquement mystique " [Lees P and others. Comparison of veterinary drugs and veterinary homeopathy: Part 2. Veterinary Record, Aug 19/26, 2017].

La FDA propose de nouvelles règles sur les produits homéopathiques (#17-47 - 24 décembre 2017)
La Food and Drug Administration des États-Unis a proposé ce qu' elle appelle des " recommandations fondées sur le risque " qui donnent la priorité à l' application sur les produits homéopathiques présentant le plus grand risque potentiel pour les patients [FDA proposes new, risk-based enforcement priorities to protect consumers from potentially harmful, unproven homeopathic drugs. FDA news release, Dec 18, 2017]. La FDA a l' intention de se focaliser sur :
- produits ayant des problèmes de sécurité signalés
- produits qui contiennent ou prétendent contenir des ingrédients associés à des problèmes de sécurité potentiellement significatifs
- produits ayant des modalités d'administration autres qu' orales et topiques
- les produits destinés à la prévention ou au traitement des maladies graves et / ou potentiellement mortelles
- produits pour les populations vulnérables
- les produits qui ne répondent pas aux normes légales de qualité , de solidité ou de pureté.
Bien que les produits homéopathiques n' aient pas d' efficacité prouvée et que leur base théorique soit insensée , une interdiction complète n' est pas politiquement réalisable [Barrett S. Homeopathy: The ultimate fake. Quackwatch, Aug 25, 2016]. Cependant , la FDA peut facilement limiter leur commercialisation à des produits à ingrédient unique strictement conformes à la pharmacopée homéopathique. Aucune allégation de santé ne devrait être autorisée pour les produits homéopathiques , sauf s' ils sont approuvés par le processus d'approbation des médicaments standard de la FDA. Les seules déclarations qui devraient être autorisées dans l' étiquetage ou la publicité sont le nom chimique , la dilution et le fait que le produit est homéopathique. Des produits compatibles avec la pharmacopée pourraient encore être commercialisés , de sorte que les consommateurs qui veulent des produits homéopathiques pourraient toujours les obtenir. Mais les allégations de santé non approuvées , y compris les allégations implicites dans les noms de produits , devraient être interdites. Si vous êtes d' accord avec cette suggestion , veuillez lire l' explication complète du Dr Barrett et poster un commentaire dans vos propres mots à la page des commentaires de la FDA.

Fin de la prise en charge publique del l' homéopathie en Angleterre (#18-32 - 12 août 2018)
Les pilules ou les examens homéopathiques ne peuvent plus être financées par l' argent du Système de la santé publique de l'Angleterre (National Health Service, NHS). Le groupe Prise en charge clinique ( GCC - Clinical Commissioning Group ) de Bristol , North Somerset et South Gloucestershire est devenu le dernier des GCC anglais à mettre fin à la prise en charge publique des remèdes homéopathiques. Cette action marque le couronnement d' une campagne de quatre ans menée par la Good Thinking Society pour persuader le NHS anglais de cesser de gaspiller de l' argent avec l' homéopathie [Marsh. NHS Bristol ends funding for homeopathy, ending all homeopathy commissioning in England. Good Thinking site. Aug. 7, 2018].

La version originale des textes de la lettre d'information est sur la page en anglais. Pour des suggestions ou critiques concernantes la traduction vous pouvez m'écrire.
Pour accéder au fichier complet de la lettre d'information vous pouvez aller sur la page web :
http://www.ncahf.com/digest/index.html.
Pour recevoir gratuitement la lettre d'information de Consumer Health Digest (en anglais) il suffit se connecter à la page web :
http://www.ncahf.com/digest/chd.html.

allez à l' index de " en bonne santé "

Bonne santé à tous (sauf aux charlatans qui gagnent sur la santé des autres)

Je m'excuse por mes erreurs dans la traduction en français : si vous voulez
communiquer avec moi pour corrections et/ou commentaires,
clickez ici

page créée le : 26 août 2011 et mise à jour le : 18 août 2018